Avant de vous lancer

Ça y est vous êtes prête à vous lancer ? Sachez que si la fabrication de produits cosmétiques naturels est à la portée de tous,  certaines choses sont à connaître et quelques règles s’imposent :

Les règles d’hygiène à respecter

Puisque les cosmétiques faits maison sont fabriqués dans un environnement non stérile, il est nécessaire d’observer certaines règles d’hygiène afin de ne pas contaminer vos préparations par des micro-organismes (tels que les bactéries, levures et champignons). La durée de vie de vos produits sera d’ailleurs étroitement liée au respect de ces mesures d’hygiène :

Avant la réalisation de vos cosmétiques , il est impératif de :
- nettoyer votre plan de travail et le désinfecter en le passant à l’alcool à 90°.
- nettoyer et stériliser votre matériel et accessoires de travail ainsi que vos contenants.  Les ustensiles et contenants résistant à la chaleur (tels que ceux en verre, inox ou pyrex) pourront être stérilisés à l’eau bouillante. Il vous suffit de les plonger dans de l’eau bouillante d’un fait tout ou d’une casserole pendant 10 minutes. Les ustensiles et contenants ne résistant pas à la chaleur (comme ceux en plastiques) pourront être stérilisés en les passant à l’alcool à 90°.
- lavez-vous les mains soigneusement les mains et désinfectez-les en les passant sous une solution hydro alcoolique ou utilisez des gants de protection que vous passerez sous l’alcool à 90° après les avoir soigneusement nettoyés et séchés avec un linge propre.

Pendant la fabrication de vos cosmétiques :
- ne touchez pas à d’autre matériel que celui qui a été désinfecté.
- minimisez les contacts avec les composants et les récipients.

Autres précautions :
- Conservez vos ingrédients à l’abri de l’humidité, de la chaleur et de la lumière. Jetez les ingrédients qui ont atteint leur date limite d’utilisation.
- Gardez vos contenants non utilisés dans une boite en carton ou un tiroir fermé, afin d’éviter qu’ils prennent la poussière.

La conservation des produits cosmétiques faits maison

Sans l’utilisation de conservateurs, les cosmétiques maisons n’ont qu’une durée de vie très courte. Une crème pourra, par exemple, se conserver qu’un maximum de 3 jours au réfrigérateur. Il est donc impératif de protéger vos produits contre les populations microbiennes en utilisant un conservateur.

Les différents conservateurs que j’utilise :
- L’extrait de pépin de pamplemousse (EPP) et la vitamine E sont les conservateurs naturels les plus utilisés et aussi ceux que l’on trouve le plus facilement. L’EPP est microbicide et fongicide. Il permet de conserver des soins contenant de l’eau ou des hydrolats (eaux florales). La vitamine E a une action anti oxydante qui permet d’éviter le rancissement des huiles et des beurres.
- Le naticide (Plantaserve Q) est un conservateur d’origine naturelle, doté d’un parfum vanille-amande, qui permettra de prolonger la durée de vie de vos émulsions en les gardant jusqu’à 3 mois au réfrigérateur.
- Le sodium benzoate est un conservateur de synthèse largement utilisé dans l’industrie agro-alimentaire, car il élimine efficacement les levures, bactéries et champignons. Il est également autorisé en cosmétique bio et dans l’industrie pharmaceutique. On le trouve naturellement dans certaines prunes, les canneberges, les pruneaux, la cannelle, les clous de girofle (mûre) et dans les pommes. On peut augmenter son efficacité en l’utilisant en conjonction avec l’EPP.

En utilisant ces conservateurs, vous pourrez conserver tous vos produits contenant un mélange d’eau-huile (tels que les crèmes) au moins 1 mois ou de 1 à 3 mois en les gardant au réfrigérateur. Le réfrigérateur reste le meilleur choix pour prolonger la durée de vie de vos produits. Les produits contenants uniquement une phase huileuse (mélange d’huile et de beurre avec une absence d’eau ou d’hydrolat), tels que les baumes, pourront se conserver jusqu’à 3 mois en étant rangé à l’abri de la chaleur et de la lumière.

Autres précautions :
- Conservez tous vos soins contenant de l’eau ou des hydrolats, de préférence au réfrigérateur.
- Prélevez le produit dans des pots et flacons avec une spatule propre que vous nettoyez à chaque fois ou des mains soigneusement nettoyées. Ou mieux, privilégiez les contenants « airless » quand c’est possible.
- Utilisez des contenants hermétiques, et de préférence, opaques et en verre.
- Conservez tous vos produits à l’abri de la chaleur et de la lumière.
- N’hésitez pas à jeter un produit trop ancien ou même récent dont l’odeur, la consistance ou la couleur auraient changées.
- Etiquetez vos préparations en y indiquant la date de réalisation.
- Avertissez les personnes à qui vous offrez des produits des précautions à prendre.





Le test cutané des produits avant utilisation

Par précaution, il est important, avant d’utiliser pleinement votre préparation, de tester au préalable votre produit en appliquant une petite quantité dans le pli de votre coude. Cela vous permettra de vous prémunir de tout risque éventuel d’allergie. Si après 24 heures d’application, aucune réaction particulière ne se manifeste, vous pouvez alors utiliser votre produit sereinement.

Le matériel

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, il n’est pas nécessaire d’investir un somme astronomique pour commencer à confectionner ses produits maison. Pour ce qui est du matériel, il faut compter environ 85€ pour avoir un matériel polyvalent qui peut vous permettre de nombreux produits différents. Pour commencer avec ce budget, vous pouvez acquérir, par exemple, les choses suivantes :
- 3 à 4 flacons : 15ml (pour le contour des yeux), 50ml (pour les crèmes visages ou les crèmes pour les mains), 100ml (pour des plus crèmes pour le corps), 250ml (pour des gels douches, shampoings ou après-shampoings).
- 1 ou 2 pots avec un jeu de spatules de prélèvement : 100ml (pour les baumes pour le corps)
- 1 kit de protection contenant des gants, un masque à poudre (pour se protéger des matières premières très volatiles), des lunettes (pour se protéger des produits qui sont irritants à l’état pur).
- 1 balance de précision au 0,1g près. C’est l’élément indispensable pour la confection de vos produits, surtout dans la mesure où l’on fabrique des petites quantités.
- 2 bols chauffants : vous verrez qu’il est bien plus pratique et facile de réaliser vos produits en utilisant ces bols chauffant qu’en fabriquant tous vos produits au bain marie (à l’ancienne).
- 2 à 3 petits bols en verre : afin de pouvoir effectuer certains mélanges dans les bols chauffants. Pour ma part, j’utilise des pots en verre récupérés de crèmes desserts.
- un jeu de 2 spatules « maryse » : elles vous seront utiles pour mélanger et récupérer le fond de vos préparations.
- un mini fouet en inox : pour mélanger divers ingrédients.
- un batteur mousseur : il vous servira à réaliser toutes vos émulsions (notamment vos crèmes).
- une éprouvette graduée de 50ml : pour mesurer tous vos liquides.
- une pipette de 2ml : pour transvaser vos préparations dans vos contenants. Des pipettes de 2ml vous seront offertes avec l’achat de certaines matières premières chez certains fournisseurs.
- un jeu de cuillères doseuses : très pratiques pour mesurer de très petites quantités. Je les utilise principalement pour la confection de maquillage.
- 1 flaconnette pour gloss + 1 flaconnette pour mascara + 1 flaconnette pour eye liner : pour réaliser vos maquillages.
- 1 grand goupillon. Il vous facilitera le nettoyage de vos contenants, que vous pourrez ensuite réutiliser.
- 1 jeu d’étiquettes : pour apposer sur vos produits et y mentionner la date de fabrication ainsi que la composition.
Sachez que le montant de cette investissement peut être diminué en réutilisant d’anciens contenants de produits que vous aurez préalablement bien nettoyés et désinfectés, avant utilisation. Par ailleurs, il est également possible d’acheter des balances de précision à moindre coût sur Ebay (en l’occurrence, j’ai acheté la mienne auprès d’un vendeur, en Asie). Vous pourrez occasionnellement également trouver sur Ebay des bols chauffants sous l’appellation de « service ou appareil pour fondu au chocolat » à moindre prix. Le tout est de vous assurer qu’ils permettent bien une chauffe de produits à température avoisinant les 40° et  70°.

Les ingrédients :

Les recommandations à suivre :
- Certains ingrédients peuvent être dangereux et nocifs s’ils ne sont pas correctement utilisés ou pas adaptés aux utilisateurs finaux (tels que les enfants, femmes enceintes ou allaitantes, personnes allergiques à certains composants ou dotées d’une hypersensibilité cutanée). Soyez, entre autres, extrêmement vigilant avec l’emploie des huiles essentielles. Ce sont des substances actives très puissantes à utiliser avec une grande précaution (certaines peuvent engendrer des brûlures ou des irritations, d’autres ne peuvent pas être utilisées avant une exposition au soleil).
- Privilégiez toujours l’utilisation de matières premières bio et naturelles. Même si elles coûtent un peu plus cher, vous verrez que l’effet positif s’en ressentira sur la texture, la qualité et l’efficacité du produit.
- N’employer jamais un ingrédient que vous ne connaissez pas, sans consulter au préalable les précautions d’emploi, son mode d’utilisation et son dosage. Consultez les fiches techniques des fabricants.

Le budget :
Confectionner ses propres soins ne nécessite pas d’avoir de nombreux ingrédients. Comme pour le matériel, le risque est d’être tenté de vouloir tout acheter.
Un produit cosmétique se compose principalement : d’une phase dite « aqueuse » (à base d’eau ou d’hydrolat), d’une phase dite « huileuse » (comprenant des huiles végétales et des beurres), d’un émulsifiant (qui permet de lier la phase aqueuse et la phase huileuse), d’actifs (extraits de plantes ou de fruits, huiles essentielles), d’adjuvants (permettant d’épaissir et de mieux conserver la préparation) et d’additifs (qui colorent ou parfument les soins).
Pour commencer, vous pouvez vous constituer un petit ensemble d’ingrédients de base, en fonction de vos besoins et de votre peau. Pour être sûr de ne pas vous tromper, le mieux est de vous baser sur les ingrédients utilisés dans les produits que vous trouverez sur ce site et que vous souhaitez réaliser. A titre indicatif, voici un exemple de ce que vous pouvez acquérir pour environ 90€. Cela permet d’avoir des ingrédients polyvalents qui pourront vous permettre de réaliser de nombreux cosmétiques avec  : 2 ou 3 huiles végétales, 1 ou 2 huiles essentielles, 1 ou 2 beurre, 2 ou 3 hydrolats, 1 extrait de fruit, 1 cire émulsifiante, 1 ou 2 agents de texture, 2 ou 3 actifs, 2 ou 3 conservateurs à choisir parmi :
* des huiles végétales et beurres adaptées à votre peau :
- peau sèche : de jojoba, de noyau d’abricot, d’avocat, beurre de karité, beurre de mangue, beurre de sal
- peau mixte et grasse : huile de noisette, de jojoba, de nigelle, beurre de karité
- peau normale : huile d’amande douce, de noyau d’abricot, beurre de karité, beurre de sal
- peau mature : huile de rose musquée, huile de son de riz, beurre de karité, beurre de mangue, beurre de sal
* des huiles essentielles adaptées à votre peau ou à cheveux, ou fonction de vos senteurs préférés :
- l’huile essentielle de lavande a de nombreuses propriétés : calmante, sédative, antidépressive, antiseptique, cicatrisante.
- l’huile essentielle de géranium a de nombreuses propriétés : antibactérienne, anti-inflammatoire, cicatrisante, anti-cellulite, anti-rides.
- l’huile essentielle d’ylang ylang a de nombreuses propriétés : tonifiante, équilibrante, stimulante, régénérante, séborrégulatrice et antiseptique.
- l’huile essentielle de tea tree a de nombreuses propriétés : antibactérienne, antiparasitaire, décongestionnante. C’est aussi un immunostimulant puissant.
* extraits de fruits et extraits aromatiques, en fonction de vos goûts :
abricot, ananas, noix de coco, framboise, nougat, pain d’épice, caramel, etc.
* des hydrolats adaptés à votre peau ou à vos cheveux, ou fonction de vos senteurs préférées :
- l’hydrolat de géranium : c’est un équilibrant cutané pour tous types de peaux. Il a des propriétés : astringente, antiseptique, régénérant et cicatrisant. C’est un apaisant cutané et un anti-inflammatoire. Il redonne éclat et douceur à la peau. Il est très parfumé, frais et fleuri.
- l’hydrolat de lavande : adapté à tous types de peaux. Elle a des propriétés : astringente, purifiante, tonifiante, cicatrisante, antiride, régénérante, rafraîchissante. Elle permet également d’apaiser les rougeurs, les coups de soleil, les démangeaisons et de calmer les irritations.
- l’hydrolat de romarin : adaptés aux peaux mixtes et à tendance acnéiques. Il a des propriétés : tonifiante , astringente et purifiante. Il régule le sébum et il prévient la chute des cheveux ainsi que les pellicules.
- l’hydrolat de bleuet : communément utilisé pour les produits pour les yeux.  Il permet d’apaiser les yeux fatigués ou irrités. Il a des propriétés : calmante, régénérante, antiseptique, astringentes, décongestionnante. Il permet également de tonifier le tissu cutané dévitalisé ou sec.
- l’hydrolat de rose: adapté aux peaux normales et sèches. Il a des propriétés : astringente, tonifiante, régénérante, rafraîchissante et anti-ride. Il apaise aussi les rougeurs, la couperose et calme les réactions allergiques.
- l’hydrolat de tea tree : adapté aux peaux acnéiques. Il a des propriétés : purifiante et tonifiante.
* une cire émulsifiante et agents de texture pour réaliser toutes sortes de crèmes et gels :
- cire émulsifiante pour faire des crèmes. Elle permet de lier la phase dite « aqueuse » (à base d’eau ou d’hydrolats) et la phase dite  »huileuse » (à base d’huiles et de beurres).
- gomme xanthane (pour faire des gels).
- gomme adragante (pour faire des gels).
- l’arrow root ou la poudre de riz micronisée : ce sont des agents épaississants, texturants. Ils donnent un toucher doux aux mélanges poudreux. Ils donnent également un effet matifiant et ont des propriétés purifiantes et absorbantes.
* des actifs :
- le gel d’aloe vera a des propriétés : hydratantes, nutritive, cicatrisante, apaisante, purifiante, antibactérienne.  Il a également un effet tenseur et il est réputé pour atténuer les taches brunes et retarder leur apparition sur les mains et le visage.
- l’acide hyaluronique : régule l’hydratation de la peau, tonifie les couches supérieures de l’épiderme. C’est un repulpant de la peau, connu pour combler les rides et les ridules. Il forme un film protecteur non occlusif sur la peau et il apporte un toucher doux et velouté à la peau.
- l’allantoïne est : apaisante, hydratante, cicatrisante, réparatrice, régénérante, adoucissante, anti-transpirante, sébo-régulatrice.
- les céramiques végétales : maintiennent et renforcent la bonne cohésion des écailles du cheveu. Elles assurent la protection des couleurs après shampooing. Elles renforcent la fibre capillaire, redessine les boucles sans alourdir le cheveu, et maintiennent l’hydratation du cheveu et de la peau.
* des pigments pour le maquillage :
-  des micas : brillant, noisette, bleu, cuivré.
-  des oxydes : marron, jaune, rose, noir.
* des conservateurs :
- extrait de pépins de pamplemousse (communément abrégé en « EPP »). C’est un conservateur naturel et très largement utilisé. Ce conservateur s’utilise pour presque tout mais il n’est pas compatible avec certains gels ou certaines crèmes.
- naticide (aussi appelé Plantaserv Q). C’est un conservateur d’origine végétale. Ce conservateur peut principalement s’utiliser pour la création de crème. Il permet aussi d’en prolonger la durée de vie.
- cosgard : c’est un conservateur avec des propriétés antibactérienne et antifongique à large spectre. Il empêche les développements de bactéries, levures, moisissures dans les produits cosmétiques contenant de l’eau. Il permet d’augmenter la durée de vie des produits, en comparaison avec l’EPP. Il peut s’utiliser dans les émulsions, les lotions et gels à base d’eau.
- vitamine E : c’est un antioxydant naturel. Elle évite le rancissement et l’oxydation des huiles et des beurres.

Les huiles essentielles :

Elles constituent un ingrédient à part entière, mais leur utilisation est extrêmement délicate et peut être dangereuse, c’est pourquoi il est important de leur consacrer une rubrique particulière :

Les précautions indispensables à respecter absolument :
- il ne faut jamais les utiliser en automédication
- veillez à ne jamais laisser les huiles essentielles à portée des enfants ou des animaux domestiques.
- il ne faut jamais les utiliser pures sur la peau, car certaines sont irritantes.
- il ne faut jamais les verser pures dans le bain. Il faut les dissoudre, au préalable, dans des huiles végétales (elles ne peuvent pas se dissoudre dans l’eau).
- n’appliquez jamais d’huiles essentielles (mêmes dissoutes) sur les yeux. En cas de projection accidentelles dans l’oeil, appliquez immédiatement un coton imbibé d’huile végétale (d’olive, par exemple) et contactez immédiatement le centre de poison le plus proche.
- il ne faut jamais les ingérer sans l’avis d’un spécialiste car certaines peuvent être toxiques voir mortelles. En cas d’accident, appelez le centre de poison le plus proche.
- les huiles essentielles traversent la barrière de la peau et pénètrent dans l’organisme. Certaines contiennent des molécules dangereuses ou potentiellement allergisante. C’est la raison pour laquelle elles ne doivent jamais être utilisées chez les femmes enceintes ou allaitantes, les enfants de moins de 3 ans, les personnes allergiques ou à hypersensibilité cutanée, les personnes âgées ou qui prennent des médicaments, chez les personnes présentant des insuffisances rénales et des hépatites ou sujettes à des problèmes neurologiques (tel que l’épilepsie).
- ne vous exposez pas au soleil après l’application de certaines huiles essentielles. Certaines (notamment celles issues des agrumes : orange, pamplemousse, mandarine, citron, bergamote) sont photosensibilisantes. A défaut, vous risquerez d’être brûlé, d’avoir des tâches brunes indélébiles ou de subir des réactions allergiques.

Faites un test :
Avant d’utiliser une huile essentielle, il est recommandé de la tester sur la peau en diluant une goutte d’huile essentielle dans une cuillère à café d’huile végétale. Appliquez ensuite une goutte du mélange dans le pli du coude. Si vous ne constatez aucune réaction allergique au bout de 24 heures, vous pouvez l’utiliser.

Infos
Bien être